RDC : Situation très tendue en Ituri après les violences  entre communautés

0
185

 

Pour exprimer leur mécontentement, une frange de la population est descendue dans la rue ce lundi. L’université est fermée jusqu’à demain. Le prix du litre du carburant a également flambé. On note la prolifération des maladies face à l’afflux de la population fuyant les violences.

 

Pour Christoph Vogel, chercheur sur la RDC à l’université de Zurich (Suisse) cette situation était prévisible.

 

« On entendait déjà qu’il y avait des problèmes dès l’an dernier. Mais ça reste difficile de comprendre pourquoi cette flambée de violence », s’indigne le chercheur au micro des confrères de la Deutsche Welle.

 

Pour Christoph Vogel, il y a eu des conflits non identiques, bien antérieurs avec des conséquences énormes dans la région. Selon lui, il pourrait y avoir des mains à qui profiterait ce conflit. « Mais on ne sait pas qui, et à quel point, certains tirent les ficelles de ce conflit. Il faut donc analyser en profondeur pour voir comment améliorer la situation », a-t-il prévenu.

 

Un bilan fait état de soixante mille (60.000) personnes qui auraient déjà fuit les précédentes affrontements. Parmi eux, il y en a qui sont dans la ville de Bunia contrairement à d’autres qui se sont retrouvés en Ouganda où ils sont malheureusement victimes d’une épidémie de choléra.

 

Cophie DHEY

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here