produits africains : Quand les transformateurs togolais nourrissent la diaspora africaine

0
338

Gari , tapioca, poisson séché, bouillie en sachet, amuse gueules de gingembre, attieké, feuille de manioc pondu saka saka ( très prisé des congolais ) Nyanto, feuilles amères; des produits bien connus de ceux qui vivent en Afrique et qu’ils risquent de ne pas reconnaître une fois en Europe.

Transformés, mis en boite, en sachets ou emballés , nos frères et sœurs vivant en Europe n’ont aucun mal à se nourrir comme en Afrique. Parfois, ils sont même étonnés une fois en vacances au pays quand on leur demande depuis combien de temps ils ont mangé des plats de chez eux.

La plupart de tous ces produits bien africains qui garnissent les étalages des boutiques en Occident viennent du Togo. A cause de la vétusté du marché local, des entrepreneurs ont vite fait d’explorer d’autres horizons. A part les spécialité togolaises , ils ont réalisé la prouesse de faire le meilleur attieké du marché et de servir plus de la majorité des feuilles de manioc le fameux saka saka très prisé des Congolais.

Avec un marché qui ne cesse de croître, ces transformateurs ont vite fait de se heurter au manque de moyens pour développer leur business. Mais pour les dirigeants des entreprises leaders du domaine comme Kofigroup et Top leader food c’est n’est qu’une question de temps et d’organisation.

Selon Mr Sitsopé le Directeur commercial d’une des structures de transformation , le secteur agroalimentaire a un potentiel énorme qui peut donner du travail à des milliers de jeunes si on aide vraiment ceux qui travaillent et qui ont du potentiel.

En tout cas en attendant de régler les problèmes de financement , ces transformateurs continuent bon an mal an de nourrir la diaspora africaine.

Joseph AKOUSSI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here