Guinée : Alpha Condé très éprouvé par la crise sociopolitique

0
238

 

 

Malgré les négociations entreprises par le gouvernement et l’appel au dialogue du président Condé, les enseignants ont entamé leur cinquième semaine de grève.  L’opposition, contestant toujours les résultats des élections locales du 04 février dernier, a appelé à une journée « ville morte » hier       .

Courroucés, des femmes et des jeunes ont pris d’assaut les rues, dénonçant l’incapacité du gouvernement à trouver une solution à la grève des  enseignants en scandant des slogans hostiles au gouvernement.

La tension était palpable ce lundi à Conakry. On dénombre cinq (5) blessés graves dans les rangs de la police. Egalement, des dégâts matériels ont été constatés.

Pour sa part, l’opposition ne compte pas lâcher. Une autre manifestation est prévue demain mercredi.

Cophie DHEY

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here