Crise du foncier et de l’enseignement : Le MCD fait des propositions

0
294

 

Parlant du foncier, le président national du MCD a salué l’organisation annoncée du  forum sur le foncier. « A l’occasion, nous verrons comment apporter nos contributions pour améliorer les pratiques foncières dans notre pays », a indiqué le président de ce parti. Le MCD, a-t-il laissé entendre, estime qu’il y’a un lien direct entre les questions foncières et la chefferie traditionnelle. Pour ramener un semblant d’accalmie dans ce secteur, Me Mouhamed Tchassona-Traoré propose qu’il soit permis aux chefs traditionnels de siéger au sein des collectivités locales et soient dotés d’un statut particulier.

« Ça fait plus de 5  ans que chaque année nous connaissons des problèmes dans l’enseignement. Le gouvernement trouve que le secteur où on peut embaucher avec des contrats précaires c’est beaucoup plus dans l’enseignement. Avec tous les diplômes qu’ils ont et le travail qu’ils abattent, les enseignants n’ont pas le retour au niveau des obligations financières que l’Etat était en droit de les verser », a fustigé le natif de Sokodé qui dénonce au passage, la lenteur constatée dans le travail de régularisation des enseignants volontaires.

Sur ce sujet, le MCD a dit être indigné de la manière « forte » par laquelle le gouvernement croit pouvoir régler ce problème.

Le parti qui fête ses 10 ans d’existence l’année prochaine, a profité de cette sortie médiatique pour faire le bilan de ses activités de l’année 2016 et présenter le tableau de ses futurs projets.

A.Y.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here