Encore des tirs ce dimanche à Ouagadougou

0
209

Selon les informations, les éléments du Groupement de sécurité et de protection républicaine (GSPR), chargés de la sécurité présidentielle, ont réussi à mettre hors d’état de nuire les assaillants, qui auraient forcé un barrage policier. Après des échanges de tirs, le GSPR a tué un assaillant. Les deux autres ont pu s’échapper.

Cette attaque survient après le double attentat du 2 mars qui on fait, selon le bilan officiel (08) morts et quatre-vingt (80) blessés dans les rangs des forces de Défense.

Dans un message parvenu à l’agence privée mauritanienne « Al Akhbar », le Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans (GSIM) conduit par Iyad Ag Ghaly, un Touareg malien, a revendiqué les attaques de vendredi. Il dit avoir agi en représailles à la mort de plusieurs des leurs dans un raid de l’armée française deux semaines déjà dans le nord du Mali.

Actuellement, la police scientifique est à l’œuvre pour éclairer l’opinion sur le double attentat du 2 mars.

Faure Gnassingbé (Président du Togo), président en exercice de la Cédéao et Mahamadou Issoufou (Président du Niger), président en exercice du G5 Sahel sont arrivés ce lundi matin au Burkina pour témoigner de leur solidarité aux Burkinabè.

Pour rappel G5 Sahel est une alliance militaire régionale de cinq (05) états (Niger, Tchad, Mauritanie, Burkina Faso et Mali) pour le combat contre les groupes djihadistes dans la zone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here