Alerte : Le formol dans nos plats

0
942

Pour sucrer certains aliments notamment les jus de fruit, les amuse-gueule, le pain, les gâteaux, la bouillie et autres boissons diverses et aliments sucrés, les revendeuses préfèrent utiliser le formol qu’ils disent plus sucré au détriment du sucre ordinaire, le saccharose.

L’on retrouve le formol utilisé en cuisine donc dans les marchés et chez des revendeurs au détail sous forme de petits grains, vendues à partir de 100FCFA. « Ca coûte beaucoup moins cher que le sucre normal mais est beaucoup plus efficace », nous confie sous anonymat, une revendeuse de jus dans une école primaire, confirmant ainsi la vision mercantiliste derrière la pratique arguant que les consommateurs veulent toujours plus de sucre.

Certaines affirment à un canard local qu’elles le font pour attirer la clientèle. « J’utilise le formol pour avoir beaucoup de clients. Lorsque le bissap est bien sucré les clients aiment cela, ils en raffolent », explique une vendeuse de bissap. Ailleurs, le formol est utilisé pour d’autres arguments. On parle notamment du coût élevé du sucre. « Le sucre est trop cher. Si je vends des gâteaux, je ne gagne pas grand-chose. Mais quand j’utilise le formol, le bénéfice est important », avoue une vendeuse de gâteaux.

Selon un spécialiste en hygiène alimentaire, les poulets et croupions qui nous viennent de l’étranger sont injectés du formol. Ce produit est utilisé pour plusieurs raisons. Premièrement, pour que les vivres frais gardent le même volume au départ de l’importation et aussi pour que les poulets résistent longtemps avant leur décomposition, même s’ils n’ont pas été vendu à temps.

Ce produit qui sert à embaumer les corps humains dans les morgues est utilisé aussi abusivement pour gonfler, mieux, augmenter le volume ou le poids des surgelés importés de l’étranger. Selon un chimiste, la forme du composé utilisé à la morgue est légèrement différente de celle utilisé en cuisine.

Substance cancérigene

Le formol est un composé organique de la famille des aldéhydes, de formule chimique CH2O, également appelé méthanal ou formaldéhyde ou aldéhyde formique. Il est communément employé pour la conservation des tissus animaux ou végétaux et à ce titre employé pour la taxidermie.

On le retrouve dans les mousses d’isolation, les panneaux d’agglomération, certains shampooings, certaines peintures et certains emballages alimentaires, la colle à moquette, les vêtements nettoyés à sec et la fumée de cigarette. C’est dire que dans la réalité, cet composé n’a rien a faire dans la cuisine.

« L’utilisation du formol affecte au plus haut point la santé des populations » explique un spécialiste en hygiène alimentaire. L’inhalation ou l’ingestion peuvent causer de graves troubles et être mortels. L’inhalation cause maux de tête, nausées, vomissement, irritation des voies respiratoires. L’ingestion peut causer des brûlures des voies digestives et rendre aveugle. Des études scientifiques indiquent qu’il existe des dangers liés à la pénétration du produit dans l’appareil digestif. Selon Dr Koudoha Martin, les solutions de formaldéhyde sont toxiques si elles sont ingérées, c’est-à-dire avalées.

L’ingestion de formol par accident ou dans des cas de suicide ou d’homicide, cause des brûlures par corrosion à la bouche, à la gorge et au tube digestif, ainsi que des vomissements de tissu et de sang. Une fois ingéré, le formaldéhyde est rapidement converti en acide formique, lequel peut causer une acidose métabolique, de même que les lésions au foie et aux reins entrainant une jaunisse (hépatite) et le gonflement des tissus de l’organisme. Dans des cas graves, il peut y avoir des troubles, une dépression du système nerveux central et le décès.
C’est une substance cancérigène. Sa manipulation dans certaines conditions nécessite des protections adéquates : blouse, gants, lunettes de protection et hotte ventilée.

Mais au Togo, ce produit continue d’être présent dans les aliments servi à chaque coin de rue, dans le silence total et absolue des autorités de la santé et des associations de consommateurs, beaucoup plus prompte et loquaces, sur des questions plus soft.